Le Rocher et les cavités artificielles

Le versant méridional du Rocher offre l’opportunité d’entrevoir ce qui se cache à l’intérieur  de la roche volcanique sur laquelle s’élève la ville d’Orvieto.

Il y a de nombreuses cavités artificielles qui s’ouvrent directement le long de la haute paroi verticale de tufs et pouzzolaines. Les mouvements sujets à éboulements qui ont dans le temps intéressé le rocher d’Orvieto, en ont réduit l’ampleur et en certains cas, fait glisser à ses pieds des secteurs entiers d’agglomérations. Les grottes qui étaient fonctionnelles aux structures de superficie ont disparues partialement elles aussi ou, en plusieurs cas, ont changé leur fonction à cause de la présence d’une communication directe avec l’extérieur. C’est surtout sur le versant méridional du Rocher qu’il est fréquent de voir des cavités avec les murs  parsemés  de petites niches quadrangulaires, disposées en files superposées dont les rayons sont décalés : il s’agit d’élevages de pigeons pour la production de la viande. Cette pratique existait déjà en époque romaine mais à Orvieto il voit une  forte impulsion pendant le moyen-âge comme démontrent plusieurs documents où on parle de “palummariis”. Ensuite on perd  peu à peu l’utilisation et les pigeonniers sont  assimilés  aux plus fameux columbaria funéraires d’époque romaine avec lesquels ne partagent aucune caractéristique. Du parcours du PAAO il est toutefois possible déterminer même d’autres  typologies relatives à des structures hypogées en part détruites par des éboulements, comme des galeries de drainage de l’étrusque Velzna ou des puits profonds avec des entailles disposées le long du côtes du conduit vertical qui faisaient précèder la descente et la montée à contraste. À la base du rocher de nombreuses entrées s’ouvrent des grottes qui pour la plus part ont été utilisées pour l’extraction de la puzzolaine, un matériel nécessaire pour les mélanges cimentaires, ou pour l’abri des animaux et des  outils  agricoles, très important pour un secteur comme celui de Cannicella, depuis toujours jardin potager.

Lascia un commento

L’indirizzo email non verrà pubblicato.

Commento

Nome

Email

Url